Le temps des pommes
Belgourmet
   
Menu




Le temps des pommes

La pomme, symbole de l'amour et de l'abondance, est probablement un des premiers fruits cultivés par l'homme. Elle s'adapte parfaitement à des tas de recettes, tant utilisée comme dessert, ou comme légume, et on la retrouve même dans quelques préparations de condiment et d'épices.
Alors, prêts pour les gelées, confitures, tartes, gibiers et chutneys à la pomme?

Les pommes en gastronomie
Recettes à base de pommes

Trésor du cuistot à court de dessert ou de légumes; ressource inépuisable pour la pâtisserie, la cuisine, la confiserie, fruit de régime, gourmandise estimée, remède agréable, la pomme est tout cela et même davantage. Aussi la rencontre-t-on partout: chez le pâtissier, où elle s'étale dans une croûte dorée et appétissante, se dissimule sous une couche de pâte brillante et reluisante, orne à l'état de gelée une foule de friandises; chez le confiseur, où elle s'offre sous la forme de bâtonnets à croquer; chez la fruitière où, en tas agréables à la vue comme à l'odorat, elle occupe la meilleure place; sur le menu du restaurant, où son nom se retrouve à la suite des compotes, des beignets, des crêpes; sur la table du riche, où elle trône au milieu des fruits de luxe; sur la table du pauvre où elle constitue le modeste dessert, quand ce n'est pas le frugal repas; dans les mains des enfants qui la croquent avec un plaisir évident; dans la valise ou le sac du voyageur, qui l'a mise là comme en-cas, enfin, emprisonnée sous forme d'une gelée limpide et rose, dans des verres transparents ou dans des faïences opaques.
Sans nous occuper de telle ou telle variété, laissant le choix au bon goût inné chez tous les gourmets, voyons quelques manières - entre mille - d'utiliser ce fruit qui joint à toutes ses qualités, celle de n'être pas trop chère.
Trésor du cuistot à court de dessert ou de légumes; ressource inépuisable pour la pâtisserie, la cuisine, la confiserie, fruit de régime, gourmandise estimée, remède agréable, la pomme est tout cela et même davantage. Aussi la rencontre-t-on partout: chez le pâtissier, où elle s'étale dans une croûte dorée et appétissante, se dissimule sous une couche de pâte brillante et reluisante, orne à l'état de gelée une foule de friandises; chez le confiseur, où elle s'offre sous la forme de bâtonnets à croquer; chez la fruitière où, en tas agréables à la vue comme à l'odorat, elle occupe la meilleure place; sur le menu du restaurant, où son nom se retrouve à la suite des compotes, des beignets, des crêpes; sur la table du riche, où elle trône au milieu des fruits de luxe; sur la table du pauvre où elle constitue le modeste dessert, quand ce n'est pas le frugal repas; dans les mains des enfants qui la croquent avec un plaisir évident; dans la valise ou le sac du voyageur, qui l'a mise là comme en-cas, enfin, emprisonnée sous forme d'une gelée limpide et rose, dans des verres transparents ou dans des faïences opaques.
Sans nous occuper de telle ou telle variété, laissant le choix au bon goût inné chez tous les gourmets, voyons quelques manières - entre mille - d'utiliser ce fruit qui joint à toutes ses qualités, celle de n'être pas trop chère.


 

Cidre au kéfir
Gelée de cerises et de pommes
Cote de porc au poiret et compote
Pommes au sirop de framboises
Gateau aux pommes
Pommes à la crème
Foie d'agneau aux pommes
Pâte de fruits (pommes)
Beignets aux pommes ( apple )
Aumonière aux pommes
Beignets de pommes au rhum
Chutney aux pommes

 

 



© Swan communications 2003